South Belgian Rally Stéphane Lefebvre en leader après la première boucle

C’est sous un beau soleil quasiment printanier, mais avec encore une température très fraîche, que le premier des 80 concurrents au départ de ce South Belgian Rally s’est élancé depuis le podium dressé au cœur de la charmante commune de Vresse-sur-Semois, juste après l’ultime voiture ouvreuse, la Ford Puma Hybrid Rally1 engagée par M-Sport pour Pierre-Louis Loubet, venu préparer le Rallye de Croatie en WRC.
 
Leader du Championnat de Belgique grâce à sa victoire au Rally van Haspengouw et ouvrant donc la route, Stéphane Lefebvre était visiblement très bien réveillé puisqu’il signait d’emblée le meilleur temps dans la spéciale inaugurale, Cornimont, un chrono assez technique de 8,70 km. Mais les écarts étaient réduits avec pas moins de 5 pilotes regroupés en 2 secondes, Ghislain de Mevius devançant Grégoire Munster, Adrian Fernémont et Gino Bux.

Se terminant au pied du majestueux château de Bouillon, la deuxième spéciale était également remportée par Stéphane Lefebvre, à nouveau devant Ghislain de Mevius. Disputé sur une route assez large et rapide, ce chrono de 6,72 km seulement faisait trois victimes de choix : Jos Verstappen, sorti de la route sur sa Citroën C3 Rally2, Sébastien Bedoret (moteur), sur la Ford Fiesta Rally2 qu’il découvrait, et Cédric Cherain (moteur), leader en GT, qui devait renoncer juste après l’arrivée sur sa Porsche 997.
 
Nouvelle spéciale, véritable « juge de paix » avec ses 17,37 km, Les Hayons confirmait la mainmise de Stéphane Lefebvre sur sa Citroën C3 Rally2 officielle. Le Nordiste devançait cette fois la Hyundai i20 Rally2 de Grégoire Munster et les Skoda Fabia Rally2 de Büx, de Mevius et Fernémont. Stéphane Lefebvre allait-il signer un 4 sur 4 dans cette première boucle ?

La réponse était négative puisque Ghislain de Mevius confirmait adorer la spéciale de Bellefontaine (17,35 km), où il avait fait la différence l’an dernier. Le vainqueur de l’édition 2021 y décrochait en effet le meilleur temps, mais pour 3 dixième seulement devant le leader du rallye. Conservant un mauvais souvenir de cette spéciale, où il était sorti l’an dernier, Grégoire Munster suivait au troisième rang. Ce chrono ne souriait pas à Bastien Rouard (Skoda), qui y perdait une quarantaine de secondes suite à un tête-à-queue alors qu’Éric Cunin (Skoda) sortait de la route, laissant plus de deux minutes dans l’aventure.
 
Au terme de la première boucle, Lefebvre mène la danse avec 8″6 d’avance sur Ghislain de Mevius suivi par Grégoire Munster (9″4), Gino Büx (13″7), Adrian Fernémont (21″4), Maxime Potty (33″9), Cédric De Cecco (41″3) et Bastien Rouard (1’42).
 
Dans la Stellantis Rally Cup, le patron s’appelle pour l’instant Marijan Griebel. Avec sa Peugeot 208 Rally4, l’ancien double Champion d’Europe Junior et double Champion d’Allemagne mène les débats devant Charles Munster et son Opel Corsa Rally4. L’Allemand est également en pleine bagarre pour la tête de la classe RC4 avec Tom Rensonnet, par ailleurs leader en Junior avec sa Renault Clio Rally4.

Rechercher dans les news

Fermer Zoomer