South Belgian Rally Ott Tänak et Craig Breen offrent une connotation mondiale au 1er South Belgian Rally !

Le rallye a RDV à Vresse-sur-Semois

Plus que quelques toutes petites fois dormir avant le coup d’envoi de la première édition du South Belgian Rally, nouvelle épreuve créée par DG Sport, qui a d’emblée trouvé place au programme du JobFIXers Belgian Rally Championship. Un positionnement idéal au calendrier et la perspective d’affronter le chrono sur 150 kilomètres à l’occasion de trois boucles de quatre spéciales tracées dans la superbe région de Vresse-sur-Semois n’ont pas laissé grand-monde indifférent. Ce qui se traduit par une liste d’engagés tout simplement magique…  

L’info majeure de ces dernières heures a bien évidemment été l’annonce par Hyundai Motorsport de la présence du Champion du Monde en titre, l’Estonien Ott Tänak, en plus de l’Irlandais Craig Breen ! Aux commandes de leurs habituelles Hyundai i20 Coupé WRC, les gaillards seront avant tout présents pour préparer le Ypres Rally Belgium. Spectacle assuré, bras de fer impressionnant en vue, et pour le public, une occasion unique de voir en action ces stars du Mondial ! 

2020 FIA World Rally Championship Round 03, Rally Mexico 12-15 March 2020 Ott Tanak Photographer: Helena El Mokni Worldwide copyright: Hyundai Motorsport GmbH

S’il ne fait guère de doute que Tänak et Breen monopoliseront le haut du classement avec des bolides d’un genre différent, le combat entre les cadors du Championnat de Belgique promet d’être somptueux, le tout sur un parcours que tous vont apprécier.  

Sont en effet sur les starting-blocks Adrian Fernémont (Skoda Fabia R5), Sébastien Bedoret (Skoda Fabia R5), Kris Princen (Citroën C3 R5), Guillaume de Mévius (Citroën C3 R5), Cédric Cherain (Citroën C3 R5), Ghislain de Mévius (Skoda Fabia R5), Grégoire Munster (Hyundai i20 R5), Cédric De Cecco (Skoda Fabia R5), le Français Sylvain Michel (avec Lara Vanneste dans le baquet de droite, Skoda Fabia R5), Niels Reynvoet (Skoda Fabia R5, révélation du récent Aarova Rally), Maxime Potty (Skoda Fabia R5), Henri Schmelcher (VW Polo GTI R5), Bernd Casier (Ford Fiesta R5 MK2), Gino Bux (Skoda Fabia R5), Harry Bouillon (Ford Fiesta R5) et Bastien Rouard (Skoda Fabia R5). Une liste de favoris et gros outsiders encore complétée par le Russe Nikolay Gryazin, qui déboule lui aussi de la compétition mondiale avec une Hyundai i20 R5 officielle ! Où pourra-t-il se situer face à la crème du rallye belge ? Premiers éléments de réponse dès samedi matin.

Vous en voulez encore ? Ce lundi, on a enregistré l’engagement de… Mads Østberg avec la Citroen C3 R5 qu’il utilise lui aussi en Championnat du Monde ! Le Norvégien tentera, à l’instar de Gryazin, de bousculer les valeurs belges établies à matériel égal. Magique…  

Les inconditionnels de spectacle et de flat six seront ravis d’apprendre que Romain Delhez et Francis Lejeune en découdront avec deux autres Porsche GT3, celle de Glenn Janssens, qui pourra compter sur la présence d’un certain Stéphane Prévot à ses côtés, mais aussi celle de Gunther Monnens ! Quant aux Mitsubishi Lancer EvoX d’Olivier Collard, Jean-Philippe Radoux et Pierre Hubin, gageons qu’elles pourraient exercer une certaine pression sur l’une ou l’autre ‘R5’ du groupe de tête en cette période automnale…

Cela promet également chez les jeunes loups de la Classe RC4, avec les Charles Munster (Peugeot 208 Rally4), Tom Rensonnet (Peugeot 208 Rally4), Gilles Pyck (idem), le Britannique Bradley Howlett (Peugeot 208 R2), Nicola Stampaert (Ford Fiesta R2T), Matis Kremer (Peugeot 208 R2), Steven Spittaels (Peugeot 208 Rally4), Thibaud Mazuin (Peugeot 208 R2) et Valentin Vertommen (Ford Fiesta R2). 

Youngtimers vs Oldtimers

La région de la Semois constitue également un superbe terrain de jeu pour les anciennes, et si Dirk Deveux (Ford Sierra RS Cosworth 4×4) s’élancera sans doute avec une cote de favori, il devra plus que jamais se méfier de Christophe Daco (Ford Escort MK2) et Frédéric François (idem), dont la connaissance du coin pourrait faire la différence. Que dire alors de la rutilante BMW M3 E30 de Geoffrey Leyon, qui trouvera un terrain à sa convenance, qui plus est avec Jean-François Elst dans le baquet de droite. De M3 E30 Gr.A en provenance des ateliers de Mats van den Brand, il en sera aussi question pour Stefaan Prinzie, de retour aux affaires nationales avec des intentions très claires vu le choix de la monture. Quant à Arthur Kerkhove (Ford Escort MK2), sa pointe de vitesse n’est plus à démontrer. Ajoutez la traditionnelle et oh combien appréciée DAF 66 de Pierre Jamin, la Porsche 911 SC de Jean-Pierre Lequeux, l’Opel Ascona B d’Eric Louies, la Ford Escort d’Olivier Morelle, la BMW 323i E21 de Tuur Vanden Abeele, et vous conclurez que qualité et éclectisme feront bon ménage chez les ‘mères-grands’ des spéciales…  

Le décompte final a commencé, direction Vresse-sur-Semois… 

Rechercher dans les news

  • moto

Fermer Zoomer