Si les bolides de la catégorie R5/Rally2 constitueront une fois de plus la tête d’affiche du South Belgian Rally 2023, qu’on ne s’y trompe pas, la lutte promet de faire rage à tous les échelons de la hiérarchie. Ce sera notamment le cas dans deux compétitions au succès toujours plus impressionnant : la Stellantis Motorsport Rally Cup Belux et la Moood M-Cup !

Du côté de la Cup mettant aux prises les Peugeot 208 et Opel Corsa Rally4, le plateau est déjà plus que prometteur. Déchu de sa couronne en fin de saison dernière, l’Allemand Marijan Griebel a ainsi décidé de remettre les pendules à son heure ! Il sera donc de nouveau de la partie, au même titre que l’Autrichien Julian Wagner, vu à son avantage l’an dernier avant une malheureuse cabriole. Les deux Germanophones piloteront des Peugeot 208 Rally4. 

Sur leur route, ils croiseront des habitués de la Stellantis Motorsport Rally Cup Belux qui ont décidé de remettre le couvert. On pense notamment ici à Harry Bouillon (Opel) et Maxim Decock (Opel). 

Ce qui signifie que les ‘petits nouveaux’ seront nombreux. Si la liste n’est nullement exhaustive, on relève les noms de Benjamin Bosseloir (Peugeot), le fils de Didier, Corentin Fiasse (Peugeot), Tom Heindrichs (Opel), qui n’est autre que le demi-frère d’un certain Thierry Neuville, ou encore David Drieskens (Peugeot). 

Quant à Sébastien Bedoret (Opel), vu à maintes reprises dans la catégorie reine du BRC ces dernières années, il servira lui aussi de valeur étalon en se mêlant au peloton des concurrents dès ce coup d’envoi de Vresse-sur-Semois.

Preuve de l’intérêt international de la formule, l’Irlandais Niall O’Sullivan (Peugeot) a lui aussi l’intention de passer la majeure partie de la saison sportive sous nos latitudes. Il sera en tout cas de la partie à Vresse-sur-Semois. 

Ayant pris son envol à Saint-Trond, la Moood M-Cup va déjà vivre son deuxième épisode. Et dans les rangs de ces surpuissantes bavaroises aux seules roues arrière motrices, les premières références se nomment Franky Boulat (M3 E36), multiple champion de la discipline, Philip Lommers (M3 E36), Dany Claesen (Compact E36), Brecht Hoorne (M3 E36), Jens Neskens (M3 E36) et Gregory Vanovertveld (1M). 

Le plus motivé sera sans doute Loïc Pirot (M3 Compact E46), qui fait office de régional de l’étape, et qui aura à cœur de viser une place sur le podium après sa 4ème place à l’Haspengouw. 

Il est évident que dans ces deux catégories, d’autres noms vont encore s’ajouter. Pour le plus grand plaisir de chacun…  

Fermer Zoomer